Qu’est-ce que l’ObéRythmée ou Dog Dance ?

L’obérythmée, pour « obéissance rythmée », parfois connu sous le nom anglais de Dog Dancing est un sport pour ceux qui aiment les chiens et la musique.

L’obérythmée est un spectacle chorégraphié en musique, illustrant le dressage et la relation joyeuse d’une équipe chien-maître. Lorsque vous regardez le chien se déplacer au rythme de la musique, vous voyez des manœuvres gracieuses et complexes exécutées avec précision et art. Chaque mouvement est accompli grâce à l’utilisation subtile de signaux verbaux et du langage corporel.

Ce sport est également une excellente discipline pour illustrer la conformation et le mouvement du chien. L’équipe chien – maître chorégraphie ses performances sur des musiques variées, illustrant ainsi leur entraînement et leur relation joyeuse. Pour en savoir plus sur ce sport particulier, voici une introduction à l’obérythmée, dans laquelle nous parlerons de la façon dont elle se pratique, ainsi que d’un bref historique de ce sport.

Qu’est-ce que l’obérythmée ou dog dance ?

L’obérythmée est un sport difficile à pratiquer pour les participants, mais très divertissant à regarder pour le public. Dans ce sport, un chien et son propriétaire ou son maître exécutent des tours. Ces tours sont ensuite jugés en fonction de l’exécution, de la grâce et de l’originalité de la routine. Considéré comme originaire du Canada, l’obérythmée est devenu un sport populaire dans plusieurs pays, dont les Pays-Bas et les États-Unis.

Comment se pratique ce sport canin ?

L’obérythmée est généralement divisé en deux épreuves que le maître et le chien doivent exécuter. La première épreuve est appelée « talonnage en musique » ou talonnage libre, dans laquelle le chien doit rester près de son maître tout en exécutant des figures de talonnage de base, comme se déplacer vers l’avant, vers l’arrière ou sur les côtés du maître. Le chien peut se déplacer à n’importe quel rythme sur la musique. La plupart des compétitions d’obérythmée exigent que les participants exécutent des tours de talonnage pendant au moins deux tiers de l’ensemble de la routine.

La deuxième épreuve est appelée « freestyle musical » et implique que le chien exécute des tours en suivant le rythme de la chanson ou du morceau de musique joué sur la scène. Au cours de cette partie de l’exercice, le chien peut encore effectuer des manœuvres au talon, mais il est également autorisé à réaliser des figures divertissantes comme tourner, sauter, se retourner ou danser en ne marchant que sur deux pattes. Le freestyle musical est généralement le dernier acte de la routine, et il se termine souvent par un saut du chien sur le dos ou les bras du maître.

La routine est jugée sur trois critères :

  • Précision et performance d’équipe,
  • Contenu et flux,
  • et Interprétation musicale.

La précision et la performance d’équipe sont jugées sur la façon dont le chien exécute ses tours, ainsi que sur sa coordination avec son maître. Le contenu et le déroulement sont jugés en fonction de l’unicité des tours et de la façon dont ils s’enchaînent pour former une routine complète. L’interprétation musicale est ensuite jugée en fonction de la façon dont les tours correspondent à l’humeur et au rythme de la chanson choisie. Chacune de ces sections a un score maximum de dix points, ce qui signifie que le score total maximum qui peut être donné à la routine est de 30 points. Pour que les compétitions soient équitables, les concurrents sont également divisés par niveau de compétence, d’où la raison pour laquelle il y a généralement une classe de débutants et une classe avancée dans la plupart des tournois.

Histoire de l’obérythmée

Bien que la plupart des gens pensent que l’obérythmée est né au Canada, certaines personnes affirment qu’il a été inventé simultanément dans plusieurs pays en 1989. Les dresseurs de chiens des États-Unis, du Canada, d’Angleterre et des Pays-Bas ont commencé à entraîner leurs animaux à suivre des routines musicales et de talonnage à peu près au même moment. Avant la création de l’obé rythmée, les dresseurs entraînaient les chiens à effectuer des mouvements de base comme s’asseoir, rester et se coucher, mais lorsque ce sport a vu le jour, l’entraînement des chiens est devenu beaucoup plus technique et créatif.

L’obérythmée présente des similitudes avec un autre sport obscur appelé kur musical, dans lequel les chevaux et le cavalier exécutent une « danse de compétition ». On pense que le kur musical est une forme évoluée du dressage, un autre sport équestre qui utilise des figures moins créatives et plus musicales.

Le premier groupe d’obérythmée jamais créé est le Musical Canine Sports International du Canada, fondé en 1991. Vers la même année ou l’année suivante, d’autres groupes d’obérythmée ont commencé à apparaître dans d’autres pays après que le sport ait gagné en popularité au niveau international. Chaque pays a ensuite commencé à formuler ses propres variantes des routines d’obérythmée, les États-Unis étant l’un des premiers à utiliser des costumes lors des tournois. Il est intéressant de noter que l’Angleterre a davantage cherché à attirer le public par ses tours de talon presque parfaits que par le costume que portent le chien et son maître.

À l’heure actuelle, il existe plus d’une douzaine de compétitions d’obérythmée dans le monde. Le Royaume-Uni a rebaptisé le sport d’obérythmée en « Heelwork to Music », et le sport a fini par être reconnu par le Kennel Club, une organisation prestigieuse qui s’occupe des affaires canines dans le monde entier. Le Dog dancing arrive peu à peu en France.

Les règles établies varient souvent d’une compétition à l’autre, bien que toutes jugent les routines sur la base de la créativité et de la technicité. Les participants de la classe débutante sont autorisés à tenir leur chien en laisse, tandis que les concurrents de la classe avancée ne peuvent pas en avoir. La plupart des participants s’inscrivent généralement dans la catégorie simple, où il n’y a qu’un seul chien et un seul maître sur la scène. Toutefois, il existe d’autres catégories auxquelles il est possible de participer, comme la catégorie double (deux chiens et deux maîtres) ou la catégorie « équipe » (trois chiens ou plus et un nombre égal de maîtres).

Pour conclure sur l’obé rythmée ou Dog dance

L’objectif de l’obérythmée est de présenter le chien sous son meilleur jour d’une manière créative et artistique. Une présentation d’obérythmée est toujours accompagnée d’une musique choisie en fonction des rythmes du chien. L’obérythmée doit démontrer, avec une musique appropriée, la grâce, la beauté et l’intelligence du chien travaillant en harmonie avec le maître. La présentation doit montrer l’athlétisme, l’attention, la souplesse et le dressage du chien. Les mouvements du maître doivent compléter et mettre en valeur ceux du chien. Le travail d’équipe est essentiel. Le chien doit toujours être traité avec honneur et respect.

Combinez la discipline basée sur le respect mutuel et le travail d’équipe, avec la créativité et le sens artistique, et faites l’expérience de la magie du Dog Dancing. Il constitue un excellent moyen d’illustrer la conformation et le mouvement du chien. La portée, l’énergie et la beauté d’un chien athlétique et entraîné qui se déplace au son de la musique sont à couper le souffle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *